Jésus-Christ: Le Roi des rois

Un roi est celui qui règne sur une nation, un pays, un empire, un royaume où toutes les lois qui régissent relèvent de son autorité. Tous les rois, d'ailleurs tous les gouverneurs généraux, sont tous placés au pouvoir par Jésus-Christ, le Roi Suprême. Il n’existe aucun corps gouvernant sur cette terre qui possède une auto-autorité, mais elle est toujours reçue du trône céleste. N'est-il pas écrit dans le livre de Daniel que Nebucadnetsar s'inclina devant la souveraineté du Seigneur après avoir entendu l'interprétation de son deuxième rêve: « Dans les visions de mon esprit, que j'avais sur ma couche, je regardais, et voici, un de ceux qui veillent et qui sont saints descendit des cieux. Il cria avec force et parla ainsi: Abattez l'arbre, et coupez ses branches; secouez le feuillage, et dispersez les fruits; que les bêtes fuient de dessous, et les oiseaux du milieu de ses branches ! Mais laissez en terre le tronc où se trouvent les racines, et liez-le avec des chaînes de fer et d'airain, parmi l'herbe des champs. Qu'il soit trempé de la rosée du ciel, et qu'il ait, comme les bêtes, l'herbe de la terre pour partage. Son coeur d'homme lui sera ôté, et un coeur de bête lui sera donné; et sept temps passeront sur lui. Cette sentence est un décret de ceux qui veillent, cette résolution est un ordre des saints, afin que les vivants sachent que le Très-Haut domine sur le règne des hommes, qu'il le donne à qui il lui plaît, et qu'il y élève le plus vil des homes » (Daniel 4:13-17).

Un royaume terrestre, qui exige une entité dirigeante (roi, reine, ou empereur) sur ses habitants respectifs, vient généralement à l'existence dans le seul but d’obtenir le contrôle territorial, économique, politique et religieux. Un royaume est défini à travers ses lois établies comme étant démocratique, dictatorial, monarchiste etc. Les successeurs ne sont pas élu au pouvoir, mais héritent leur royauté comme un engagement à vie à moins renversé.

Avant qu’aucun royaume terrestre n’ait vu le jour, le ciel était le seul trône éternel qui gouvernait la terre et ses habitants. Quand l'homme a été créé il lui fut donné la dominance sans réserve « … sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre » (Genèse 1:26).

Le ciel n'a pas transféré son pouvoir de gouverner à l'homme, mais plutôt l’a partagé avec lui. À la suite de sa chute, l'homme a perdu ni son pouvoir dominateur reçu de Dieu ni son amour inconditionnel pour son frère ce qui suscita une terre divisée: le juste et le méchant. Ce dernier trouve son origine à travers Caïn. « L'Éternel dit à Caïn: Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu ? Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi: mais toi, domine sur lui. Cependant, Caïn adressa la parole à son frère Abel; mais, comme ils étaient dans les champs, Caïn se jeta sur son frère Abel, et le tua » (Genèse 4:6-8). Au lieu de se repentir de son péché prémédité, il choisit de s’éloigner « … de la face de l'Éternel, et habita dans la terre de Nod, à l'orient d'Éden » (Genèse 4:16).

La rébellion s’est accrue si vigoureusement dans le cœur de l'homme qu’elle poussa ce dernier a recherché la suprématie universelle dès le commencement de l’histoire du monde. La Tour de Babel, étant le tout premier événement historique témoignant de la nécessité de l'homme à gouverner, a été réalisé sous le contrôle d'un leader (Genèse 11). Le chapitre précédent nous apprend que Nimrod était le premier puissant leader qui a rapidement étendu son territoire. Il semblerait qu’il aurait pu être l'ingénieur en chef de la Tour de Babel. Il a régné sur « … Babel, Érec, Accad et Calné, au pays de Schinear. De ce pays-là sortit Assur; il bâti t Ninive, Rehoboth Hir, Calach, et Résen entre Ninive et Calach; c'est la grande ville » (Genèse 10:10-12).

C’est ainsi que la société rebelle prit naissance. Une société de qui Israël, malgré les multiples avertissements de Dieu, adopta son mode de vie idolâtre qui fleuri de leur cœur endurci. Lorsque l'homme rejette les lois de son créateur il va chercher, indépendamment de Dieu, à se gouverner selon ses tendances égoïstes telles qu’elles sont révélées dans ses lois dominatrices. Au début du vingtième siècle, Hitler a tenté en vain de gouverner l'univers. Actuellement, un mouvement de gouvernance universel cherche à reproduire l'ancien empire barbare de Babylone. N'était-il pas annoncé dans le livre de l'Apocalypse que les pouvoirs unificateurs finiraient par chercher à commander la terre dans sa totalité? « Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles. Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout-puissant » (Apocalypse 16:13-14).

Dans les temps modernes, l'homme a lâchement et délibérément abusé le terme ‘roi’ pour la satisfaction de soi. Certains l'ont appliqué à leurs entreprises ‘Burger King’— Roi du Burger, d'autres l'ont utilisé pour se classer comme idoles de la musique ‘King of Pop’—‘Roi de la pop’, ‘King of Rock’—‘Roi de la Rock’ etc. Grâce à ‘King Kong’—‘Roi Kong’ une icône légendaire fictif, son inventeur (Merian C. Cooper) a honorablement bénéficié une étoile sur le ‘Hollywood Walk of Fame’—‘Marche de Célébrité’. Des séries télévisées l’ont associé au titre de leurs émissions diffusées journellement: Sky King—‘Roi du Ciel’, Kings—‘Rois ’, King of the Hill—‘Roi de la Colline’, King of Queens—‘Roi des Reines’ etc. Il ne faut pas oublier les équipes sportives Los Angeles Kings—‘Les Rois de Los Angeles’ et Sacramento Kings—‘Les Rois de Sacramento’ qui, par leur nom, font connaître leur désir de dominer n'importe quelle équipe adverse. Il est impossible de fermer les yeux sur la version anglaise de la bible la plus largement publiée et achetée qui porte le nom de King James—‘Roi James’.

Il peut être contesté qu'aucune autorité ne fût accordée au prince de ce monde, mais à cette hypothèse, nous devrions appliquer à la fois l'explication du Christ aux Pharisiens concernant son autorité sur les démons et la proposition du diable tandis qu’il emmena le Créateur incarné sur une montagne et « … lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit: Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes; car elle m 'a été donnée, et je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi » (Luc 4:5-7). « Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut subsister. Si Satan chasse Satan, il est divisé contre lui-même; comment donc son royaume subsistera-t-il ? » (Matthieu 12:25-26).

Le diable et ses anges furent les premiers à rejeter la royauté du Christ. Une fois sur la terre les anges déchus ont réussi à étendre le royaume diabolique en offrant l'homme la possibilité de rejeter le Créateur en le tentant dans le jardin d’Eden; dès ce jour, le diable rapidement influença la majorité de la population terrestre à chercher la satisfaction, le plaisir, la volonté de soi en se révoltant contre la Loi intégrale du Seigneur. Afin de convaincre l’homme qu’il est parfaitement permis de satisfaire sa propre volonté, Satan lui offre un ouvrage intitule ‘Do What Thou Wilt’—‘Faites Ce Que Vous Voulez’. Tout homme vivant sous le soleil est sans équivoque sous la domination de Dieu ou Satan. On peut dire: « Je n'ai jamais promis à l'un ou l'autre » ; une telle disposition indécise, par défaut, associe l'individu indécis avec le royaume du diable.

Pour quelle raison le premier roi juif fut-il appointé ? Était-ce un signe de rébellion? Était-ce une extension du royaume de Satan? A-t-il gouverne selon les lois de Dieu? Etait-ce la volonté de Dieu pour que l'homme soit gouverné par son confrère? Peu de temps après leur sortie d'Egypte, le peuple élu de Dieu a voulu être gouverné par des rois terrestres sous la même condition que les nations idolâtres. Le premier roi terrestre qui dirigea Israël fut mis en place à la suite de son rejet du Roi céleste:

« Tous les anciens d'Israël s'assemblèrent, et vinrent auprès de Samuel à Rama. Ils lui dirent: Voici, tu es vieux, et tes fils ne marchent point sur tes traces; maintenant, établis sur nous un roi pour nous juger, comme il y en a chez toutes les nations. Samuel vit avec déplaisir qu'ils disaient: Donne-nous un roi pour nous juger. Et Samuel pria l'Éternel. L'Éternel dit à Samuel: Écoute la voix du peuple dans tout ce qu'il te dira; car ce n'est pas toi qu'ils rejettent, c'est moi qu'ils rejettent, afin que je ne règne plus sur eux » (1 Samuel 8:4-7).

Ce rejet s'est rapidement propagé comme une traînée de poudre à travers les générations d'Israël jusqu'à la génération actuelle de croyants. Cette intégration politique fait fondre la frontière de séparation entre l'Eglise et l'Etat. Des membres d'église ont l'impression qu'ils peuvent appartenir simultanément au royaume du monde et de Dieu.

•    Roi Hérode sollicite à propos Christ, le Roi nouveau-né

« Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s'informa auprès d'eux où devait naître le Christ. Ils lui dirent: À Bethléhem en Judée; car voici ce qui a été écrit par le prophète: Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n'es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon people » (Matthieu 2:2,4-6).

•     Psaume 24 décrit comment le ciel reçu le Roi de gloire

« Portes, élevez vos linteaux; Élevez-vous, portes éternelles ! Que le Roi de gloire fasse son entrée ! Qui est ce Roi de gloire ? L'Éternel fort et puissant, L'Éternel puissant dans les combats. Portes, élevez vos linteaux; Élevez-les, portes éternelles ! Que le Roi de gloire fasse son entrée ! Qui donc est ce Roi de gloire ? L'Éternel des armées: Voilà le Roi de gloire ! » (Psaume 24:7-10).

•    La victoire de l’Agneau sur tous les rois

« C'est ici l'intelligence qui a de la sagesse. Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. Ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés, un existe, l'autre n'est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps. Et la bête qui était, et qui n'est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition. Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. Ils combattront contre l'agneau, et l'Agneau les vaincra, parce qu 'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi » (Apocalypse 17:9-14).

•     Apocalypse 19: 16 présente Jésus-Christ comme ‘ROI des rois’

« De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout-puissant. Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: ROI des rois et Seigneur des seigneurs »

•     Christ règnera comme Roi sur Jérusalem

« Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens: Tu ne te parjureras point, mais tu t'acquitteras envers le Seigneur de ce que tu as déclaré par serment. Mais moi, je vous dis de ne jurer aucunement, ni par le ciel, parce que c'est le trône de Dieu; ni par la terre, parce que c'est son marchepied; ni par Jérusalem, parce que c'est la ville du grand ROI » (Matthieu 5:33-35).

•     Le Fils de David reçoit des hommages royaume

« … Allez au village qui est devant vous; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée, et un ânon avec elle; détachez-les, et amenez-les-moi. Si quelqu'un vous dit quelque chose, vous répondrez: Le Seigneur en a besoin. Et à l'instant il les laissera aller. Or, ceci arriva afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète: Dites à la fille de Sion: Voici, ton roi vient à toi, Plein de douceur, et monté sur un âne, Sur un ânon, le petit d'une ânesse. Les disciples allèrent, et firent ce que Jésus leur avait ordonné. Ils amenèrent l'ânesse et l'ânon, mirent sur eux leurs vêtements, et le firent asseoir dessus. La plupart des gens de la foule étendirent leurs vêtements sur le chemin; d'autres coupèrent des branches d’arbres, et en jonchèrent la route. Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient: Hosanna au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna dans les lieux très hauts !» (Matthieu 21:2-9).

•     Le Roi serait négligé par les uns et pris à cœur par d'autres

« Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Car j'ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j'ai eu soif, et vous m’avez donné à boire; j'étais étranger, et vous m’avez recueilli; j'étais nu, et vous m’avez vêtu; j'étais malade, et vous m’avez visité; j'étais en prison, et vous êtes venus vers moi. Les justes lui répondront: Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t'avons-nous donné à manger; ou avoir soif, et t'avons-nous donné à boire ? Quand t’avons-nous vu étranger, et t'avons-nous recueilli; ou nu, et t'avons-nous vêtu ? Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi ? Et le Roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites. Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. Car j'ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger; j'ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire; j'étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli; j'étais nu, et vous ne m’avez pas vêtu; j'étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. Ils répondront aussi: Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté ? Et il leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n'avez pas fait ces choses à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne les avez pas faites. Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle » (Matthieu 25:34-46).

•     Le Roi Juif est adoré dès sa naissance

« Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d' Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent: Où est le Roi des Juifs qui vient de naître ? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorer » (Matthieu 2:1-2).

•     Au cours de son contre-interrogatoire, Pilate interrogea le Sauveur au sujet de son identité en tant que ROI des Juifs

« Quand le jour fut venu, le collège des anciens du peuple, les principaux sacrificateurs et les scribes, s'assemblèrent, et firent amener Jésus dans leur sanhédrin. Ils dirent: Si tu es le Christ, dis-le nous. Jésus leur répondit: Si je vous le dis, vous ne le croirez pas; et, si je vous interroge, vous ne répondrez pas. Désormais le Fils de l'homme sera assis à la droite de la puissance de Dieu. Tous dirent: Tu es donc le Fils de Dieu ? Et il leur répondit: Vous le dites, je le suis. Alors ils dirent: Qu’avons-nous encore besoin de témoignage ? Nous l'avons entendu nous-mêmes de sa bouche. Ils se levèrent tous, et ils conduisirent Jésus devant Pilate. Ils se mirent à l’accuser, disant: Nous avons trouvé cet homme excitant notre nation à la révolte, empêchant de payer le tribut à César, et se disant lui-même Christ, roi. Pilate l’interrogea, en ces termes: Es-tu le Roi des Juifs ? Jésus lui répondit: Tu le dis » (Luc 22:66 - 23:3).

•    Même à la croix la royauté du Seigneur ne passe pas inaperçu

« Arrivés au lieu nommé Golgotha, ce qui signifie lieu du crâne, ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de fiel; mais, quand il l'eut goûté, il ne voulut pas boire. Après l’avoir crucifié, ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort, afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète: Ils se sont partagé mes vêtements, et ils ont tiré au sort ma tunique. Puis ils s'assirent, et le gardèrent. Pour indiquer le sujet de sa condamnation, on écrivit au-dessus de sa tête: Celui-ci est Jésus, le Roi des Juifs » (Matthieu 27:33-37).

•   Paul exalte Jésus comme Celui qui est « …le Roi de ceux qui règnent et le seigneur de ceux qui dominent… » (1 Timothée 6:15).

Aucun autre écrivain biblique, en plus de Matthieu, ne fut donné une perspicacité divine sur la royauté de Jésus-Christ et sur Son royaume. Les écrits de l'apôtre déballent soigneusement la signification et le contenu du Royaume des Cieux. Matthieu utilise ce dernier terme 31 fois dans son évangile (Matthieu 3:2; 4:17; 5:3,10,19,20; 7:21; 8:11; 10:7; 11:11,12; 13:11,24,31,33,44,45,47,52; 16:19; 18:1,3,4,23; 19:12,14,23; 20:1; 22:2; 23:13; 25:1).

Tout comme le ciel a désigné Jean-Baptiste pour préparer le chemin du Messie, c’est également hors de sa bouche la phrase Royaume des Cieux est d'abord entendu dans l'Evangile de Matthieu. Afin de souligner l'importance de la royauté du Sauveur, l'auteur du premier évangile débute la lignée du Christ avec la postérité de David au lieu de celle d'Abraham: « Généalogie de Jésus -Christ, fils de David, fils d'Abraham » (Matthieu 1:1).

La royauté du Christ, prophétisé par le trône de David, semble mettre en parallèle la bénédiction promise à Abraham : « L'Éternel dit à Abram … lève les yeux, et, du lieu où tu es, regarde vers le nord et le midi, vers l'orient et l'occident; car tout le pays que tu vois, je le donnerai à toi et à ta postérité pour toujours. Je rendrai ta postérité comme la poussière de la terre, en sorte que, si quelqu'un peut compter la poussière de la terre, ta postérité aussi sera comptée » (Genèse 13:14-16). David est promis longévité éternelle de son trône par la royauté du Messie: « … l'Éternel t'annonce qu'il te créera une maison. Quand tes jours seront accomplis et que tu seras couché avec tes pères, j'élèverai ta postérité après toi, celui qui sera sorti de tes entrailles, et j'affermirai son règne. Ta maison et ton règne seront pour toujours assurés, ton trône sera pour toujours affermi » (2 Samuel 7:11-12, 16).

Les batailles incessantes entre les royaumes de la terre sont indistinctement le résultat d’influence satanique. Le diable est le chef de toute forme de division. Le royaume de Dieu, qui était autrefois un territoire unifié composé de l'ensemble du spectre universel, a perdu l'un de ses globes (la terre) au prix de la désobéissance de l'homme et a été conquis par la mort de l'Agneau ; malgré tout, cette restitution actualisera à la seconde venue du Messie où toutes nations, toutes langues, tous peuples se prosterneront devant l'Eternel en l'acclamant comme Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Afin d’assurer l’accomplissement de cette prophétie finale le ciel s’est non seulement dépouillé pour sécuriser les élus contre les attaques de l'ennemi, mais également afin d'assurer le déroulement de l'histoire terrestre selon sa volonté.

Le royaume humain doit utiliser les outils de destruction les plus avancés afin de préserver son territoire ou d’envahir les forces opposantes. Au contraire, le Roi des rois restaurera son royaume à son état d'origine avec la même capacité intrinsèque par laquelle Il a amené le monde à l'existence. Les saintes écritures nous offre une scène descriptive concernant cet événement eschatologique qui mettra fin à tous les royaumes qui étaient préalablement inexistants.

« Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit , et qui ne passera point sous la domination d'un autre peuple ; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement » (Daniel 2:44).

« Je m'approchai de l'un de ceux qui étaient là, et je lui demandai ce qu'il y avait de vrai dans toutes ces choses. Il me le dit, et m'en donna l'explication: Ces quatre grands animaux, ce sont quatre rois qui s'élèveront de la terre; mais les saints du Très-Haut recevront le royaume, et ils posséderont le royaume éternellement, d'éternité en éternité. Ensuite je désirai savoir la vérité sur le quatrième animal, qui était différent de tous les autres, extrêmement terrible, qui avait des dents de fer et des ongles d'airain, qui mangeait, brisait, et foulait aux pieds ce qui restait; et sur les dix cornes qu'il avait à la tête, et sur l'autre qui était sortie et devant laquelle trois étaient tombées, sur cette corne qui avait des yeux, une bouche parlant avec arrogance, et une plus grande apparence que les autres. Je vis cette corne faire la guerre aux saints, et l'emporter sur eux, jusqu'au moment où l'ancien des jours vint donner droit aux saints du Très-Haut, et le temps arriva où les saints furent en possession du royaume. Il me parla ainsi: Le quatrième animal, c'est un quatrième royaume qui existera sur la terre, différent de tous les royaumes, et qui dévorera toute la terre, la foulera et la brisera. Les dix cornes, ce sont dix rois qui s'élèveront de ce royaume. Un autre s'élèvera après eux, il sera différent des premiers, et il abaissera trois rois. Il prononcera des paroles contre le Très-Haut, il opprimera les saints du Très Haut, et il espérera changer les temps et la loi; et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d'un temps. Puis viendra le jugement, et on lui ôtera sa domination, qui sera détruite et anéantie pour jamais. Le règne, la domination, et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous les cieux, seront donnés au peuple des saints du Très-Haut. Son règne est un règne éternel, et tous les dominateurs le serviront et lui obéiront » (Daniel 7:16-27).

Avec ce but à l'esprit l’objectif principal du Christ, outre sa mort inévitable à la croix, était de dévoiler la Loi intégrale qui a gouverné, gouverne, et pour toujours gouvernera son royaume. Non seulement a-t-Il invité ceux qui souhaitent hériter le Royaume de se repentir, mais Jésus a aussi fait savoir que leur justice doit dépasser celle des Pharisiens (Matthieu 5:20) qui devraient être les annonciateurs du royaume éternel. Puisque leurs cœurs endurcis ont gardé leurs esprits dans un état rebelle, le Christ n'a pas eu d'autre choix que de leur avertir qu’ils ne seront point héritier du royaume céleste: « N'avez-vous jamais lu dans les Écritures: La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l'angle; C’est du Seigneur que cela est venu, Et c'est un prodige à nos yeux ? C'est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera enlevé, et sera donné à une nation qui en rendra les fruits. Celui qui tombera sur cette pierre s'y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé. Après avoir entendu ses paraboles, les principaux sacrificateurs et les pharisiens comprirent que c'était d 'eux que Jésus parlait…» (Matthieu 21:42-45).

Comme Roi des rois, Christ a clairement dit que même le plus petit caractère ne sera pas modifié ou supprimé de Sa loi pour le bien-être de personne. « … je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé » (Matthieu 5:18). Celui qui est prêt à se conformer sans réserve aux lois qui gouvernent les cieux n’hésitera pas à demander au Père d'envoyer son royaume sachant que cette demande a été intégrée intentionnellement dans la prière modèle donné aux disciples. « Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié; que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel » (Matthieu 6:9-10).

L'autorité d'un roi est démontrée lorsque ses ordres sont promptement exécutés immédiatement ou dans un temps précis. Comme nous le savons tous, l'ensemble de ces commandes ne trouve pas toujours leur achèvement comme prévu dans les structures dirigeantes d'un règne humain. Cependant, l'infaillibilité du Christ authentifie sa royauté sur les mondes visibles et invisibles, sur les maladies, sur les défauts physiques, sur l'atmosphère, sur la mort, et sur tout ce qui existe. Pendant qu’Il guérissait les malades, commandait les démons hors des corps possédés, pardonnait les péchés, et faisait taire les tempêtes Jésus arrêtait l’attention de tout le monde avec sa domination suprême en tant que Seigneur des seigneurs et ‘ROI des Rois’.
"Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche" Matthieu 4:17