166. Le jour a fui


1
Le jour a fui; l'étoile messagère
Du saint sabbat m'annonce le retour;
Perçant la nuit de sa douce lumière
Elle me dit : « De ton Dieu c'est le jour. »

2
Astre divin, que ta clarté sereine,
Entre le ciel et le pauvre pécheur,
Jette un pont d'or unissant l'âme humaine
À son auguste et puissant Créateur!

3
Ô jour béni, le désir de mon âme,
Jour trois fois saint qui m'ouvre le saint lieu,
Verse en mon cœur le prix que je réclame,
Rallume en moi le zèle de mon Dieu!

4
Au jour qui vit la fin de tes ouvrages,
Sur tes enfants suspendant leurs travaux,
Répands ta paix, accepte leurs hommages,
Entends leurs vœux et soulage leurs maux!

5
Dieu de bonté, tourne vers nous ta face!
En ce sabbat bénis tous tes enfants!
Dans ton amour que jamais rien ne lasse,
Rends-les parfaits, heureux et triomphants!

"Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche" Matthieu 4:17