231. Tu m'appelles, Seigneur


1
Tu m'appelles, Seigneur, à venir à ta table
Où tu veux me nourrir du céleste aliment;
Ta mort, divin Jésus, ta mort pour moi coupable,
Donne à mon cœur chargé le vrai soulagement.

2
Je ne t'apporte rien que ma grande misère
Mon orgueil, mon néant, mes péchés odieux;
Mais tu mourus pour moi sur la croix du Calvaire,
Et tu m'as racheté par ton sang précieux.

3
Je dépose à tes pieds le fardeau qui m'oppresse
Je n'attends que de toi le pardon et la paix;
Délivre-moi, Jésus, de ma grande détresse,
Éloigne de mon cœur mes péchés à jamais.

4
En ton sang qui coula pour la rançon du monde,
Je mets tout mon espoir de salut, de bonheurs;
Qu'il lave de mon cœur la tache si profonde,
Qu'il le rende aussi pur que le tien, ô Seigneur!

5
Qu’une indicible joie, une vive allégresse
Remplisse désormais mon esprit et mon cœur ;
N’as-tu pas, ô Jésus, des trésors de tendresse ?
N’as-tu pas pour les tiens un parfait Rédempteur ?

6
A toi donc, pour toujours, sera toute ma vie,
A toi mon corps, mon cœur, mon esprit racheté.
Viens, Esprit du Très-Haut, dans mon âme ravie ;
Revêts-la pour jamais d’amour, de sainteté.

"Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche" Matthieu 4:17