275. J'avais fui la bergerie


1
J'avais fui la bergerie
Et mon pasteur bienveillant.
Je suivais, dans ma folie,
Le chemin large et bruyant;
Mais abattue et meurtrie
Aux épines du chemin,
Mon âme mourait, flétrie
Comme une fleur au matin.

2
Brebis affolée, errante
J'avais perdu tout bonheur,
Jésus vint, toute sanglante
Il me pressa sur son cœur.
Désormais si je veux vivre
Ici-bas, ô mon Sauveur!
C'est pour t'aimer et te suivre
À jamais, divin Pasteur.

3
Ami! Si ton cœur s'agite
Ici-bas dans la douleur,
Et si ton âme palpite
Au seul espoir d'un Sauveur;
N'attends pas, Christ est le même,
Aujourd'hui comme autrefois,
Espère en lui, car il t'aime,
Il l'a montré sur la croix.

"Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche" Matthieu 4:17