398. J'ai vu dans une apothéose...


1
J'ai vu dans une apothéose
La ville éclatante de feux,
Splendeur de saphir et de rose :
Jérusalem venant des cieux. (bis)

2
Un fleuve aux verdoyantes rives,
Bordé d'un superbe décor,
Roulait sans fin ses ondes vives
Dans la cité de perle et d'or. (bis)

3
Cachés dans la verte ramure
Des parcs aux riches frondaisons,
Mille oiseaux berçaient la verdure
De leurs agréables chansons. (bis)

4
Des zéphyrs au tendre murmure,
Passant sur d'innombrables fleurs,
Allaient partout dans la nature
Porter d'ineffables senteurs. (bis)

5
Au centre de la ville immense,
Sur de changeants replis d'azur,
Régnait Celui dont la clémence
Donna le Christ au monde impur. (bis)

6
Sa voix forte et mélodieuse
Était, sous la voûte des cieux,
Comme l'onde tumultueuse
Des océans mystérieux. (bis)

7
Là, plus de sombres déchéances,
L'iniquité ne règne plus,
Plus de ténèbres, de souffrances,
Car tout est soumis à Jésus. (bis)

"Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche" Matthieu 4:17