422. Ainsi que d'une lyre


1
Ainsi que d'une lyre
Un accord échappé
Rapidement expire
Dans l'air qu'il a frappé,
De même chaque année,
Prompte à s'évanouir,
N'est pour l'âme étonnée
Qu'un nom, qu'un souvenir. (ter)

2
Mais, ô Dieu de lumière!
O Dieu d'éternité!
Sur notre vie entière
Ton œil est arrêté.
Pour toi seul tout demeure,
Quand tout passe pour moi;
Un siècle, comme une heure,
Est présent devant toi. (ter)

3
Ah! c'est trop dire encore;
L'oubli, sombre et voilé,
Incessamment dévore
Chaque jour écoulé.
Et, de ces faits sans nombre
Qu'enfanta le passé,
A peine luit dans l'ombre
Un reflet effacé. (ter)

4
Avec l'an qui commence,
Renouvelle mon cœur;
D'amour et d'espérance
Compose mon bonheur.
Seigneur, ma foi t'embrasse,
Mon cœur a soif de toi!
Viens y verser ta grâce,
Viens y graver ta loi. (ter)

"Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche" Matthieu 4:17