452. Pourquoi reprendre


1
Pourquoi reprendre,
Ô Père tendre!
Les biens dont m'as couronné?
Ce qu'en offrandes
Tu redemandes,
Pourquoi donc l'avais-Tu donné,
Parle, Seigneur, (bis)
Tes œuvres sont si grandes,
Et mon regard est si borné!

2
Ta voix s'élève,
Et, comme un glaive,
Elle pénètre dans mon cœur;
Et ma propre âme
Parle et proclame
Le vrai secret de ta rigueur.
C'est moi, Seigneur, (bis)
Que ton Amour réclame,
Quand Tu me reprends mon bonheur.

3
Toujours la même,
Que Ta main sème
Ou cueille ce qu'Elle à planté,
Qu'Elle enrichisse,
Qu'Elle appauvrisse,
C'est la Main de la charité,
Me réveillant, (bis)
D'un coup de Ta justice.
Quand je m'endors sur Ta bonté.

4
Le Saint modèle
De tout fidèle,
Jésus, est; il faut mourir.
Mourir, c'est naître,
D'un nouvel être
C'est jour à jour se revêtir.
Heureuse mort, (bis)
Qui m'unit à mon Maître,
Mort du mal! je Te veux subir.

5
À la prudence,
À la science
Qui n'a pas sa racine en Toi,
À toute vie
Qui renie,
Je veux mourir, ô Divin Roi!
Et ressortir (bis)
De ma Sainte agonie
Vivant et jeune par la foi.

6
Oh! pour me rendre
Fidèle et tendre,
Mon Père, ne m'épargne pas :
Que, sous ta flamme,
Un or sans blâme
Se démêle d'un vil amas;
Sous ton ciseau, (bis)
Divin Sculpteur de l'âme,
Que mon bonheur vole en éclats!

7
Tu peux reprendre,
Ô Père tendre!
Les biens dont m'as couronné.
Ce qu'en offrandes
Tu redemandes,
Je sais pourquoi Tu l'as donné;
Et le secret (bis)
De Tes œuvres si grandes
S'explique à mon esprit borné.

"Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche" Matthieu 4:17