457. Pauvre buveur!

1
Pauvre buveur, quelle est donc ta folie!
Le désespoir te suit à chaque pas;
Tu veux briser la chaine qui te lie,
Et cependant, elle ne tombe pas.

2
Ne songe pas à la rompre toi-même,
Car ce serait vainement te meurtrir;
Dans son Amour et sa bonté suprême,
C'est Dieu, Lui seul, Qui peut te secourir.

3
Viens parmi nous, qui t'aimons comme un frère;
Nous t'aiderons à regarder à Lui,
Jusqu'au moment où Sa Pure Lumière
Comme un soleil éclora dans ta nuit.

4
Crie à celui que jamais les esclaves
Les plus tremblants n'implorèrent en vain :
Sur les débris de tes lourdes entraves
Alors luira la liberté sans fin.

"Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche" Matthieu 4:17