654. Nuit bénie


1
Nuit bénie, douce nuit!
Viens couvrir d'un voile sombre
Cette terre de douleur,
Endormir les maux sans nombre
Qui nous font verser des pleurs;
Viens panser tant de blessures
Que rouvrent les feux du jour.
Et fais taire nos murmures
En parlant de paix, d'amour!

2
Nuit bénie, douce nuit!
Quand se taisent sur la terre
Tous les bruits d'un vain labeur,
On entend, divin mystère,
Une voix qui parle au cœur :
De ce monde qui s'efface
Elle dirige nos yeux
Vers ce qui jamais ne passe,
Vers les astres radieux.

3
Nuit bénie, douce nuit!
Quand finira ma journée,
Je n'aurai point de terreur,
Car la nuit de feux ornée
Parle d'un séjour meilleur,
Et mon Dieu, par sa promesse,
M'a rendu sa douce paix;
Son regard vers nous s'abaisse
Et sur nous veille à jamais.

"Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche" Matthieu 4:17