Jésus-Christ: La Parole Vivante

« Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue... Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père » (Jean 1:1-5, 14).

Le mot ‘parole’, le pouvoir verbale le plus sous-estimé, a la capacité de détruire, guérir, prédire, diviser, unir, répandre l'amour etc. Les mots, tel qu'ils sont utilisés dans différents types de littérature, lorsqu'ils sont formés de manière intelligente peuvent transporter l'esprit vers des lieux imaginaires, des scènes inexistantes, et des moments surréalistes dans le temps. Des mots gravés ne perdent jamais leur mémoire, ils réitèrent l’histoire exactement comme elle a été rédigé. Tout comme sa contre-partie—la musique—les mots peuvent produire des pensées de joie, de peur, de colère, de tristesse, de haine, d'excitation, de compassion etc. Personne ne peut échapper au pouvoir inséré dans chaque mot qu’il soit prononcé par les lèvres d'un jeune ou d'un adulte ; qu'il soit écrit avec la plume d'un historien ou d’un philosophe. Même le muet a la possibilité d'absorber et de rationaliser le sens des mots à travers la langue des signes. Cependant, la «parole» en question n'est ni morte ni subjectif ; c'est une Parole qui respire, une Parole qui marche, une Parole remplie d'amour, une Parole désintéressée, une Parole émue de compassion qui décrit qui Elle est, ce qu'Elle est, une Parole qui présente ouvertement les lois de son gouvernement, et qui parle ce qui Lui est dit:

«Si quelqu'un m 'aime, il gardera ma parole, et mon Père l 'aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. Celui qui ne m’aime pas ne garde point mes paroles. Et la parole que vous entendez n'est pas de moi, mais du Père qui m 'a envoyé» (Jean 14:23-24).

Le titre La Parole Vivante reflète la rencontre de l'humain et du divin, où Vivante est le corps de Jésus-Christ et Parole est la loi éternelle de Dieu. Jésus-Christ est venu comme le Dieu incarné pour vivre ce qu'Il a inspiré aux auteurs des Saintes Écritures. N'est-il pas écrit qu’un ange du Seigneur rassura Joseph que Marie, sa femme, va porter un enfant mystérieusement par l’attouchement de l'Esprit Saint ; c’est Lui «qui sauvera son peuple de ses péchés. Tout cela arriva afin que s'accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète: Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous » (Matthieu 1:21-23).

Avant son incarnation Dieu a transmis et ordonné sa Parole à l'humanité (Jean 14:21) et quand il est devenu le Fils de l'homme Il a prêché sa propre Loi (Matthieu 7:26) sur le sommet de la montagne et l’a vécu dans les vallées, les villes, et les villages. Tandis qu’Il proclamait la Parole ecrite, La Parole Vivante était un prédicateur infaillible qui a vocalisé les Saintes Ecritures sans bégayer ou perdre la mémoire. Plutôt que de ‘googler’ ses sujets Il déplia le manuscrit de son cœur avec laquelle Il perça le cœur humain soumis au son de sa voix. Plutôt que de transporter un ordinateur portable pré-chargé avec le logiciel ‘λογος’ Il parla Lui-même comme le λογος éternel incarné. Plutôt que de s'engager dans des débats bibliques, la vérité qu’Il a prononcée a muselé tous ceux qui ont tenté de tester sa connaissance inégalée de la Parole écrite ; après tout, il est l'auteur de la Parole inspirée.

Le pouvoir et l'autorité par lesquels le Christ a parlé surpris les uns et irrita les autres:

1. «Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande. Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine; car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme leurs scribes» (Matthieu 7:26 - 29).
2. « Car, lequel est le plus aisé, de dire: Tes péchés sont pardonnés, ou de dire: Lève-toi, et marche ? Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés: Lève-toi, dit-il au paralytique, prends ton lit, et va dans ta maison. Et il se leva, et s'en alla dans sa maison. Quand la foule vit cela, elle fut saisie de crainte, et elle glorifia Dieu, qui a donné aux hommes un tel pouvoir » (Matthieu 9:5-8).
3. « Jésus se rendit dans le temple, et, pendant qu'il enseignait, les principaux sacrificateurs et les anciens du peuple vinrent lui dire: Par quelle autorité fais-tu ces choses, et qui t’a donné cette autorité ? Jésus leur répondit: Je vous adresserai aussi une question; et, si vous m 'y répondez, je vous dirai par quelle autorité je fais ces choses. Le baptême de Jean, d'où venait-il ? du ciel, ou des hommes ? Mais ils raisonnèrent ainsi entre eux; Si nous répondons: Du ciel, il nous dira: Pourquoi donc n'avez-vous pas cru en lui ? Et si nous répondons: Des hommes, nous avons à craindre la foule, car tous tiennent Jean pour un prophète. Alors ils répondirent à Jésus: Nous ne savons. Et il leur dit à son tour: Moi non plus, je ne vous dirai pas par quelle autorité je fais ces choses» (Matthieu 21:23-27).

Même si Pierre avait raté l'autorité de la voix de son maître à tout autre moment, il l'a certainement aperçu après que son nid de pêche est resté vide pendant les heures de la nuit:
« Lorsqu'il eut cessé de parler, il dit à Simon: Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher. Simon lui répondit: Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre; mais, sur ta parole, je jetterai le filet. L'ayant jeté, ils prirent une grande quantité de poissons, et leur filet se rompait » (Luc 5:4-6).

Avec Sa Parole le Seigneur a guéri les malades:

1. « Et voici, on lui amena un paralytique couché sur un lit. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique: Prends courage, mon enfant, tes péchés te sont pardonnés. Sur quoi, quelques scribes dirent au dedans d'eux: Cet homme blasphème. Et Jésus, connaissant leurs pensées, dit: Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos coeurs ? Car, lequel est le plus aisé, de dire: Tes péchés sont pardonnés, ou de dire: Lève-toi, et marche ? Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés: Lève-toi, dit-il au paralytique, prends ton lit, et va dans ta maison. Et il se leva, et s'en alla dans sa maison» (Matthieu 9:2-7).
2. « Et voici, un lépreux s'étant approché se prosterna devant lui, et dit: Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur. Jésus étendit la main, le toucha, et dit: Je le veux, sois pur. Aussitôt il fut purifié de sa lèpre » (Matthieu 8:2-3).
3. « Étant parti de là, Jésus fut suivi par deux aveugles, qui criaient: Aie pitié de nous, Fils de David ! Lorsqu'il fut arrivé à la maison, les aveugles s'approchèrent de lui, et Jésus leur dit: Croyez-vous que je puisse faire cela ? Oui, Seigneur, lui répondirent-ils. Alors il leur toucha les yeux, en disant: Qu'il vous soit fait selon votre foi. Et leurs yeux s'ouvrirent. Jésus leur fit cette recommandation sévère: Prenez garde que personne ne le sache» (Matthieu 9:27-30).
4. « Étant parti de là, Jésus entra dans la synagogue. Et voici, il s'y trouvait un homme qui avait la main sèche. Ils demandèrent à Jésus: Est-il permis de faire une guérison les jours de sabbat ? C'était afin de pouvoir l’accuser. Il leur répondit: Lequel d'entre vous, s'il n'a qu'une brebis et qu'elle tombe dans une fosse le jour du sabbat, ne la saisira pour l'en retirer ? Combien un homme ne vaut-il pas plus qu'une brebis ! Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat. Alors il dit à l'homme: Étends ta main. Il l'étendit, et elle devint saine comme l'autre. Les pharisiens sortirent, et ils se consultèrent sur les moyens de le faire périr » (Matthieu 12:9-14).

La Parole Vivante a calmé les tempêtes:   « … Il monta dans la barque, et ses disciples le suivirent. Et voici, il s'éleva sur la mer une si grande tempête que la barque était couverte par les flots. Et lui, il dormait. Les disciples s'étant approchés le réveillèrent, et dirent: Seigneur, sauve-nous, nous périssons ! Il leur dit: Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi ? Alors il se leva, menaça les vents et la mer, et il y eut un grand calme. Ces hommes furent saisis d'étonnement: Quel est celui-ci, disaient-ils, à qui obéissent même les vents et la mer ? » (Matthieu 8:23-27).

Il a pardonné à ceux qui sont perdus:  « Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère ... Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. Et s'étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre. Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu'aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu. Alors s'étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit: Femme, où sont ceux qui t 'accusaient ? Personne ne t 'a-t-il condamnée ? Elle répondit: Non, Seigneur. Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus » (Jean 8:4,7-11).

Il attendrit le cœur des opprimés, et avec Sa Parole Il a, sans effort, chassé les démons:  « En ce moment, un homme dans leur synagogue qui était possédé par un mauvais esprit cria: « Il se trouva dans leur synagogue un homme qui avait un esprit impur, et qui s'écria: Qu 'y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth ? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es: le Saint de Dieu. Jésus le menaça, disant: Tais-toi, et sors de cet homme. Et l'esprit impur sortit de cet homme, en l’agitant avec violence, et en poussant un grand cri. Tous furent saisis de stupéfaction, de sorte qu’ils se demandaient les uns aux autres: Qu’est -ce que ceci ? Une nouvelle doctrine ! Il commande avec autorité même aux esprits impurs, et ils lui obéissent ! » (Marc 1:23-27).

Avec la Parole Écrite le Christ a réfuté les traditions des sacrificateurs, des enseignants, des scribes, des Pharisiens et des Sadducéens:

1. « Il arriva, un jour de sabbat, que Jésus traversa des champs de blé. Ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis. Les pharisiens lui dirent: Voici, pourquoi font-ils ce qui n'est pas permis pendant le sabbat ? Jésus leur répondit: N'avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu'il fut dans la nécessité et qu'il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui; comment il entra dans la maison de Dieu, du temps du souverain sacrificateur Abiathar, et mangea les pains de proposition, qu’il n’est permis qu'aux sacrificateurs de manger, et en donna même à ceux qui étaient avec lui ! Puis il leur dit: Le sabbat a été fait pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat, de sorte que le Fils de l'homme est maître même du sabbat » (Marc 2:23-28).

2. « Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons. Et il leur dit: Il est écrit: Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs. Des aveugles et des boiteux s'approchèrent de lui dans le temple. Et il les guérit. Mais les principaux sacrificateurs et les scribes furent indignés, à la vue des choses merveilleuses qu’il avait faites, et des enfants qui criaient dans le temple: Hosanna au Fils de David ! Ils lui dirent: Entends-tu ce qu'ils disent ? Oui, leur répondit Jésus. N'avez-vous jamais lu ces paroles: Tu as tiré des louanges de la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle ? » (Matthieu 21:12-16).

3. «Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? Car ils ne se lavent pas les mains, quand ils prennent leurs repas. Il leur répondit: Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ? Car Dieu a dit: Honore ton père et ta mère; et: Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. Mais vous, vous dites: Celui qui dira à son père ou à sa mère: Ce dont j’aurais pu t'assister est une offrande à Dieu, n'est pas tenu d'honorer son père ou sa mère. Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition. Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit: Ce peuple m'honore des lèvres, Mais son coeur est éloigné de moi. 9 C'est en vain qu'ils m 'honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d'hommes» (Matthieu 15:2 - 9).

Christ a fait usage de Sa Parole pour vaincre les tentations du diable: « Jésus, rempli du Saint -Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l'Esprit dans le désert, où il fut tenté par le diable pendant quarante jours. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, après qu'ils furent écoulés, il eut faim. Le diable lui dit: Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre qu’elle devienne du pain. Jésus lui répondit: Il est écrit: L'Homme ne vivra pas de pain seulement. Le diable, l’ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit: Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes; car elle m’a été donnée, et je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi. Jésus lui répondit: Il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. Le diable le conduisit encore à Jérusalem, le plaça sur le haut du temple, et lui dit: Si tu es Fils de Dieu, jette-toi d'ici en bas; car il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet, Afin qu'ils te gardent; et: Ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre. Jésus lui répondit: Il est dit: Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu» (Luc 4:1-12).

La puissance de La Parole Vivante n'est pas affaiblie ni restreinte par la distance ou le temps:
« Comme Jésus entrait dans Capernaüm, un centenier l’aborda, le priant et disant: Seigneur, mon serviteur est couché à la maison, atteint de paralysie et souffrant beaucoup. Jésus lui dit: J’irai, et je le guérirai. Le centenier répondit: Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit; mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri. Car, moi qui suis soumis à des supérieurs, j'ai des soldats sous mes ordres; et je dis à l'un: Va ! et il va; à l'autre: Viens ! et il vient; et à mon serviteur: Fais cela ! et il le fait. Après l'avoir entendu, Jésus fut dans l'étonnement… » et « … dit au centurion : Va, qu'il te soit fait selon ta foi. Et à l'heure même le serviteur fut guéri » (Matthieu 8:5-10, 13).

Christ a parlé la création à l'existence: « Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui» (Colossiens 1:16-17). Cette puissance créatrice sera révélée au grand jour lorsque le Seigneur Tout-Puissant va réveiller ceux qui dorment dans les tombes par sa voix majestueuse: « … l'heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement » (Jean 5:28-29).

Christ avait un langage particulier qui le plaça au-dessus non seulement des docteurs de la loi, mais aussi des prophètes. C'est ce type de langage qui instantanément arrêta l'attention de toute personne à l’écoute de Sa voix même ceux avec les coeurs endurcis. Beaucoup ont été surpris et laissé à s'interroger sur la signification des histoires racontées par ce langage. Parmi les auteurs bibliques nul d'entre eux, en dehors de Christ, a fait usage de paraboles pour illustrer, pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour réprimander etc. Au cours de sa mission entière Jésus parla ouvertement à certains moments, mais en paraboles à d'autres moments. Ces paraboles témoignent la suprématie du Christ: (Matthieu 13: 3-52; 21:28-22:14; 25:1-46, Luc 15:1-32; 16:1-31; 18:1-14) .

C'est précisément après sa première parabole dans l'Évangile de Marc (4:3-9) que ses disciples ont interrogé Jésus au sujet de son utilisation de paraboles et leur signification. Sa réponse leur intrigua: « ... C'est à vous qu'a été donné le mystère du royaume de Dieu; mais pour ceux qui sont dehors tout se passe en paraboles, 12 afin qu 'en voyant ils voient et n'aperçoivent point, et qu'en entendant ils entendent et ne comprennent point, de peur qu'ils ne se convertissent, et que les péchés ne leur soient pardonnés » (Marc 4:11-12). Car « … c'est par beaucoup de paraboles de ce genre qu'il leur annonçait la parole, selon qu'ils étaient capables de l'entendre. Il ne leur parlait point sans parabole; mais, en particulier, il expliquait tout à ses disciples » (Marc 4:33-34).

Au milieu de son parcours terrestre, Jésus-Christ a reçu de nombreuses menaces et divers titres diaboliques en raison de ce qu’Il parlait. Ils l'ont appelé un « séducteur » (Matt.27: 63), un « blasphémateur » (Matthieu 26:65), « possédé de démon » (Jean 7:20; Luc 7:33), un « mangeur » et un « buveur » (Matthieu 11:19) etc. Ces titres injustifiés n’ont pas empêché le Seigneur de prononcer ses mots avec intention, énergie, conviction et ténacité de vérité. Ces paroles étaient destinées à percer le cœur le plus endurci, pour soulager la douleur la plus atroce, pour éliminer la confusion, pour mettre en œuvre l'espoir éternel, pour apaiser la douleur, pour injecter l'amour, pour corriger les fausses doctrines, et finalement pour réfuter les activités traditionnelles dans les temples des anciens, des sacrificateurs, des scribes et des pharisiens. Par-dessus tout cela, chaque mot de La Parole Vivante était révolutionnaire !

Christ n'a pas seulement parlé de la «Parole Écrite», mais Il l'a également approuvée en faisant référence à plusieurs livres de la Bible ainsi authentifiant le contenu des Saintes Ecritures:

1. « Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit: Il leur donna le pain du ciel à manger » (Jean 6:31).
2. «N'avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l'homme et la femme…» (Matthieu 19:4).
3. « Pour ce qui est de la résurrection des morts, n'avez-vous pas lu ce que Dieu vous a dit: Je suis le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob ? Dieu n'est pas Dieu des morts, mais des vivants» (Matthieu 22: 31-32)
4. « N'avez-vous pas lu cette parole de l'Écriture: La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l'angle » (Marc 12: 10).
5. « Il est écrit dans les prophètes: Ils seront tous enseignés de Dieu. Ainsi quiconque a entendu le Père et a reçu son enseignement vient à moi » (Jean 6:45).
6. « Jésus trouva un ânon, et s'assit dessus, selon ce qui est écrit: Ne crains point, fille de Sion; Voici, ton roi vient, Assis sur le petit d'une ânesse » (John 12:14-15).

La Parole Vivante a révélé directement à Jean les paroles du livre de l'Apocalypse où l'on retrouve l'immensité de la voix de notre Sauveur comme jamais décrite auparavant. Jean a utilisé un «mot» un peu particulier lorsqu’il entendit la voix glorifiée de son Créateur. En général, on associe le verbe «entendre» avec tout type son—les voix inclues— mais dans cette scène Jean s’est servi du verbe «voir» pour décrire la voix de Jésus. Je dois dire que Jean était tellement secoué par le grondement de cette voix qu’il a dû la visualiser: «Et je me retournai pour voir la voix qui me parlait…» (Apocalypse 1:12, version Darby).

Cette traduction n'est pas défectueuse car elle est l’image du texte original. Jean continue de décrire le reste de la vision comme suit: «Et, après m'être retourné, je vis sept chandeliers d'or, 13 et, au milieu des sept chandeliers, quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme, vêtu d'une longue robe, et ayant une ceinture d'or sur la poitrine. Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; ses yeux étaient comme une flamme de feu; ses pieds étaient semblables à de l'airain ardent, comme s'il eût été embrasé dans une fournaise; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux» (Apocalypse 1:12-15).

Dans son état pré-incarné, La Parole Vivante a quitté ses empreintes à travers une variété de phénomènes inexplicables:
1. Il a précisément parlé en six jours tous les éléments nécessaires sur et autour de la terre pour les bienfaits de l'homme (Genèse 1: 3-31).
2. Il a commandé au grand poisson d’engloutir Jonas (Jonas 1 :17).
3. Il a ordonné à la mer rouge de se fendre (Exode 14: 21-22).
4. Il a insufflé en Adam et Eve la capacité non seulement de parler, mais aussi de répondre à la voix de Dieu sans aucune connaissance linguistique préalable. Cette même capacité a été reproduite pour un but différent à la tour de Babel (Genèse 11: 7).
5. Il causa l'ânesse de Balaam de questionner les motivations de son propriétaire (Nombres 22: 28).

Jusqu'ici nous avons présenté les manifestations de La Parole Vivante avant et pendant sa première venue. Il y a, cependant, un attribut particulier que possède La Parole Vivante mais qu'aucun autre être est digne d'hériter. Tout comme le Christ est la figure centrale de l'Ancien et du Nouveau Testament comme L'Ange de l'Eternel, Emmanuel, l'Alpha et l’Omega, Père Éternel, l’Agneau Immortel, Le Bon Berger, le Roi des rois, Le Lion de la Tribu de Juda, Le Rejeton de David, Il est aussi celui qui prononcera la condamnation éternelle comme le Juste Juge. Le jugement divin, qui ne sera pas développé dans cet article, exige un juge impartial. La Parole Vivante est l’unique personne qualifiée pour accorder la justice à l'humanité? Pour présenter l'inimitié qui sépare l'homme de Dieu, la Parole Écrite a dû affronter l'homme avec sa loi parfaite afin de lui faire reconnaître sa fragilité, sa chute, et son incapacité d'être juste aux yeux de son Créateur. Il va affronter les méchants au jour du jugement non pas parce qu'ils ont désobéi une loi dont ils n'ont jamais entendu parler, mais parce qu'ils l'ont résisté. Cette séance finale dans le tribunal divin, présidé par le Seigneur, va certainement servir comme le moment de vérité pour tous ceux qui ont rejeté la Parole Écrite de Dieu comme elle a été prophétisé avec amour par La Parole Vivante de Dieu, ainsi que par la Loi et les Prophètes.

« Si quelqu'un entend mes paroles et ne les garde point, ce n'est pas moi qui le juge; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge; la parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour » (Jean 12:47-48).

Jésus a-t-il confirmé que le centre de l'Ancien Testament— (les cinq livres de Moïse) — fait parler de Lui ? Assurément! L'implication de ceci c'est que le jugement dernier se fera à la lumière de ces cinq livres. « Ne pensez pas que moi je vous accuserai devant le Père; celui qui vous accuse, c'est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance. Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, parce qu’il a écrit de moi. Mais si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles ? » (Jean 5:46-47). « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4:4). Jésus, La Parole Vivante, est la source de vie dont l'homme déchu et perdu en a besoin.

« La voix de l'Éternel retentit sur les eaux, Le Dieu de gloire fait gronder le tonnerre;
L'Éternel est sur les grandes eaux.
La voix de l'Éternel est puissante,
La voix de l'Éternel est majestueuse.
La voix de l'Éternel brise les cèdres; L'Éternel brise les cèdres du Liban, Il les fait bondir comme des veaux, Et le Liban et le Sirion comme de jeunes buffles.
La voix de l'Éternel fait jaillir des flammes de feu.
La voix de l'Éternel fait trembler le désert; L'Éternel fait trembler le désert de Kadès.
La voix de l'Éternel fait enfanter les biches, Elle dépouille les forêts. Dans son palais tout s'écrie: Gloire ! » (Psaume 29:3-9).
"Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche" Matthieu 4:17